Vous êtes ici : Accueil > TCHOUIKINA Sofia (MCF)
  • TCHOUIKINA Sofia (MCF)

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  •  

    TCHOUIKINA Sofia

     

     

     Maître de conférences

     

     
     

    Sofia Tchouikina est ancienne élève de l’Université Européenne de Saint-Pétersbourg, maître de conférences en civilisation russe et en langue de spécialité, chercheuse à l’Institut des Sciences Sociales du Politique (ISP, UMR 7220). Elle a enseigné en France, en Russie et dans d’autres pays. Elle a travaillé notamment à l’Université Blaise Pascal à Clermont-Ferrand (2009-2012) et à l’université de Kazan en Russie (2003-2005). Ses recherches actuelles portent sur les musées d’histoire et les expositions historiques en Russie.

     

     

     

    Thèse de doctorat : « Trajectoires sociales des aristocrates au sein de la société soviétique : Leningrad des années 1920-1930 » (sous la direction de Boris M. FIRSOV et Daniel A. ALEXANDROV)

     

     

     

    Courriel : sofia.tchouikina@gmail.com

     

     

     

    Profil Academia : https://univ-paris8.academia.edu/SofiaTchouikina

     

     

     

    Domaines de spécialité

     

     

    - sociologie de la mémoire, sociologie des élites, sociologie de la ville, sociologie de la culture ; 

     

     

     

    Thèmes et sujets de recherche

     

     

    - Sociologie historique de l’intelligentsia 

     

    - Musées d’histoire en Russie 

     

    - La politique culturelle en Russie depuis 1985 et les professions culturelles

     

    - La réception de l’« arts management » par les professionnels de la culture en Russie

     

    - Les nouveaux espaces publics dans les villes russes

     

    - Le centenaire de la Première Guerre mondiale en Russie (2014)

     

    - Les femmes de la dissidence soviétique, 1956-1985 

     

    - Le métier de traducteur en URSS et en Russie. 

     

     

     

     

     

    Publications :

     

     

     

    OUVRAGES

     

     

    • Sofia Tchouikina, Les gens d’autrefois : la noblesse russe dans la société soviétique. Paris : Belin, coll. « Contemporaines », 2017.

     

    • André Filler et Sofia Tchouikina (sous la dir.) La ville dans l’espace post-soviétique : (Géo)politique critique d’une transformation urbaine. Paris : Petra. Collection : « Sociétés et cultures post-soviétiques en mouvement », 2017.

     

    • Sofia Tchouikina (avec Mikhail Sokolov, Katerina Guba, Maria Safonova, Tatiana Zimenkova). Kak stanoviatsa professorami : akademicheskie kariery, rynki i vlast v pyati stranakh : Germania, Franzia, Anglia, Rossia, USA (Comment devient-on professeur ? Les carrières universitaires, les marchés du travail académique et les enjeux du pouvoir dans cinq pays : Allemagne, l’Angleterre, la France, la Russie, les USA). Moscou : Novoe literaturnoe obozrenie, Coll : Istoriia nauki, 2015.

     

    • Sofia Tchouikina. Dvorjanskaja pamjat’ : byvšie v sovetskom gorode – Leningrad, 1920-30 gody (Les nobles russes dans la société soviétique. Leningrad, années 1920-1930), Sankt-Peterburg, EUSPb Press, 2006.

     

     

     

     

    ARTICLES

     

     

    • Tchouikina S. « Le centenaire de la Première Guerre mondiale en Russie : les expositions historiques et leurs publics », Matériaux pour l’histoire de notre temps, n° 121-122, 2016, pp. 40-49.

     

    • Tchouikina S. « Twentieth-Century Museums of National History and Literature in Contemporary Russia : Adaptation of the Soviet Experience and Crisis Management », Russian Studies in History, vol. 54, n°4, 2015, pp. 350-380.

     

    • Tchouikina S. « L’embourgeoisement d’une ville-usine : Les nouveaux espaces publics et leurs monuments à Tcherepovets », in Filler A. et Tchouikina S. (dir.) La ville dans l’espace post-soviétique : (Géo)politique critique d’une transformation urbaine, Paris, Petra. Coll. « Sociétés et cultures post-soviétiques en mouvement », 2017, p. 133-148.

     

    • Tchouikina S. « Kak rasskazat’ o Gulage jazykom istoricheskoi vystavki : “Pravo perepiski” v Moskovskom Memoriale » (« Comment transmettre l’expérience du Goulag par moyen d’exposition historique : “Droit au courrier” à l’ONG Mémorial à Moscou »), Laboratorium Russian Review of Social Research, 2015, n°1, pp. 158-183.

     

    • Tchouikina S. « Les musées d’histoire et de la littérature soviétique face à la perestroïka », Revue d’études comparatives Est-Ouest, 2011, Vol. 42, №3, pp. 89-114.

     

    • Tchouikina S. « The Crisis in the Russian Cultural Management : Western Influences and the Formation of New Professional Identities in the 1990s-2000s », The Journal of Arts Management, Law, and Society, 2010, Vol. 40, № 1. pp. 76-91.

     

    • Tchouikina S. « Collective Memory and Reconversion of Elite : Former Nobles in Soviet Society after 1917 », in Noel Packard, ed., Sociology of Memory : Papers from the Spectrum, Newcastle : Cambridge Scholars Publishing, 2009, pp. 63-99.

     

    • Tchouikina S. (with Gerasimova E.), « The Repair Society », Russian Studies in History, 2009, Vol. 48, №1, pp. 58-74.

     

    • Tchouikina S. (et M. de Saint Martin), « La noblesse russe à l’épreuve de la Révolution d’Octobre : représentations et reconversions », Vingtième siècle : Revue d’histoire, 2008, Vol. 99, № 3, pp. 104-128.

     

    • Tchouikina S. « Le Grand Compromis et la mémoire familiale : les ex-nobles russes à l’époque stalinienne », Revue d’études comparatives Est-Ouest, 2006, Vol. 37, №3, pp. 165-197.

     

    • Tchouikina S. « Russian Society’s Contradictory Perceptions of the 60th Anniversary of Victory », Kultura : Russian Cultural Review, 2005, December, №3, pp. 10-15.

     

    • Tchouikina S. « Biografičeskoe interview i sociologia pamjati » (L’entretien biographique et la sociologie de la mémoire), in Ab Imperio. International Quaterly on the Theory of Nationalism and the History of Empire and Nationalities in the Post-Soviet Space. 2004. №1. Pp. 291-308.

     

    • Tchouikina S. « “Old” and “New” Intelligentsia and the Soviet State », in T.Vihavainen, ed., The Soviet Union - a Popular State ? Studies on Popular Opinion in the USSR, St.Petersburg : Еvropeiskii dom, 2003, pp. 88–113.

     

    • Tchouikina S. Imidži Peterburga v presse (1998-2003) (Les images de Saint-Pétersbourg dans la presse (1998-2003)), in V. Kozlovsky, ed., Sankt-Peterburg v zerkale sociologii (Saint-Pétersbourg dans le miroir de la sociologie), Sankt-Peterburg : Obschestvo Kovalevskogo, 2003, pp. 59-79. 

     

    • Tchouikina S. « “Byt neotdelim ot politiki” : oficialnye i neoficialnye normy polovoi morali v sovetskom obščestve 1930-1980kh godov » (“Le quotidien est inséparable de la politique” : normes officielles et non officielles de la morale sexuelle dans la société soviétique des années 1930-1980), in E. Zdravomyslova, A. Temkina, ed., V poiskakh seksualnosti (A la recherche de la sexualité). Sankt-Peterburg : Dmitrii Bulanin, 2002, pp. 99-127. 

     

    • Tchouikina S. (et Gerasimova K.), « Ot kapitalističeskogo Peterburga k socialističeskomu Leningradu. Izmenenie social’no-prostranstvennoi struktury goroda v 1930-e gody » (De Pétersbourg, la capitaliste à Leningrad, la socialiste : Le changement de la structure socio-spatiale de la ville dans les années 1930), in T. Vihavainen, ed., Normy i cennosti povsednevnoi žizni : stanovlenie socialističeskogo obraza žizni v Rossii, 1920-30e gody (Normes et valeurs de la vie quotidienne : l’évolution du mode de vie en Russie dans les années 1920-1930), Sankt-Peterburg : Žurnal « Neva », 2000, pp. 27-74.

     

    • Tchouikina S. (et Gerasimova K.), « Simvoličeskie granicy i “potreblenie” gorodskogo prostranstva (Leningrad, 1920-30 gody » (Les frontières symboliques et la “consommation” de l’espace urbain (Leningrad, années 1930)), in V.Vagin, ed., Rossiiskoe gorodskoe prostranstvo (L’espace urbain russe), Moskva : MONF, 2000, pp. 127-153.

     

    • Tchouikina S. « Anti-Soviet Biographies : The Dissident Milieu and its Neighbouring Milieux », in R. Humphrey, R. Miller, E. Zdravomyslova, ed., Biographical Research in Eastern Europe. Altered Lives and Broken Biographies, Aldershot : Ashgate, 2003, pp. 129-139.

     

    • Tchouikina S. « “Ich war keine Dissidentin” : Politische Biographien der antisowjetischen Dissidentenbewegung (1956-1985)  », in I. Miethe and S. Roth, hrsg., Politische Biographien und sozialer Wandel, Giessen : Psychosozial-Verlag, 2000, S. 205-224.

     

    • Tchouikina S. « The Role of Women Dissidents in Creating the Milieu », in E. Haavio-Mannila, A. Rotkirch, ed., Women’s Voices in Russia Today, Aldershot : Dartmouth Publishing Company, 1996, pp. 189-205.

     

     

     

     

     

     

     

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page