Vous êtes ici : Accueil > La place du traducteur au théâtre : 7 (...)
  • La place du traducteur au théâtre : 7 & 8 juin 2013

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Journées d’études internationales

    LA PLACE DU TRADUCTEUR AU THEATRE

    7 - 8 juin 2013

    Organisation : Céline Frigau Manning, Marie Nadia Karsky, Claire Larsonneur.
    Contact : traductionscollectives@univ-paris8.fr

    Ces journées consacrées à la place du traducteur au théâtre, dans sa dimension tant historique que contemporaine, visent à en explorer la versatilité sous plusieurs aspects :

    - les états pluriels du texte (dans son sens le plus large), la traduction apparaissant comme intermédiaire entre le texte source et sa mise en place sur le plateau ; cela peut nous inciter, par exemple, à interroger la notion de “traduction de plateau”, ou encore à nous pencher sur des cas de réécritures de textes plus anciens ;

    - les fonctions multiples du traducteur, dont le travail est objet et enjeu d’un effort collectif, largement sous-estimé, demeurant souvent dans l’ombre du duo auteur/metteur en scène ; nous pourrons ainsi étudier les relations du traducteur avec ces deux derniers, mais aussi son positionnement par rapport au dramaturge, voire aborder des cas particuliers d’invisibilité du traducteur, comme celui du surtitrage ; 

    - ceci nous mène à creuser la question du statut instable des traducteurs – quelle est leur reconnaissance institutionnelle, juridique et économique ? – et de leurs traductions : de quelles catégories légales ont-elles pu relever, hier et aujourd’hui ? Quelles stratégies les maisons d’édition et les institutions (bibliothèques, théâtres, compagnies, sociétés d’auteurs ou encore festivals) développent-elles en matière de conservation, de patrimoine, de transmission, et de communication ? 

    La dimension de la réception sera au cœur de nos réflexions, les attentes du public variant selon les époques, les lieux et l’horizon culturel, de même que les exigences en termes de conventions scéniques.

    Pour répondre à ces questionnements, nous pourrons aussi interroger nos méthodes d’approche : de quels documents nous servons-nous, quelles sont les traces laissées par ces processus multiples ? Nous attacherons une importance particulière aux études de cas, historiques ou contemporains, au travail de terrain et à la parole des praticiens.

    Vendredi 7 juin
    Université Paris 8, salle D 143, 9h30-19h30
     
    9h30. Accueil des participants et ouverture des journées en présence d’Annick Allaigre, directrice de l’UFR Langues et Cultures Étrangères de l’Université Paris 8
     
    Modératrice : Florence Baillet (Université Paris 3)
     
    10h-11h30. Première table ronde : Perspectives historiques du XVIIe au XXIe s. (Angleterre, Italie, France, Allemagne, Autriche, États-Unis).
    Marie Nadia Karsky (Université Paris 8), Françoise Decroisette (Université Paris 8), Céline Frigau Manning (Université Paris 8), Dieter Hornig (Université Paris 8), Julie Vatain (Université Paris-Sorbonne)
     
    11h30-12h. Discussion et pause
     
    12h. Geraldine Brodie (University College London) : Version, adaptation, translation ? The role of the translator(s) on the London stage
     
    12h30. Discussion et pause déjeuner
     
    14h00. Traduction et mise en scène
    Modératrice : Françoise Decroisette
     
    Eloi Recoing (Université Paris 3, directeur Théâtre aux mains nues) : Le traducteur à la croisée des corps
     
    Emmanuel Suarez (metteur en scène) : La place d’un metteur en scène dans une traduction théâtrale : l’oreille du plateau
     
    René Loyon (directeur du Festival Traduire/Transmettre) : Traduire / Transmettre, une manifestation originale autour de la traduction théâtrale
     
    15h30. Pause
     
    16h. Du plateau au numérique
    Modératrice : Marie Nadia Karsky
     
    Anne-Charlotte Chasset et Lisa Garcia (Université Paris 8) : Traduction et surtitrage : l’aventure mexicaine d’El Tercer Sector
     
    Camille Bloomfield (SEUA - Université Paris 3) et Claire Larsonneur (Université Paris 8) : Traduire, annoter et statuer : l’apport des outils numériques collaboratifs en traduction de théâtre
     
    17h. Pause apéritive
     
    18h. Amphi IV (bâtiment A), spectacle : On faisait rire les mouches
    Avec Sergio Longobardi et Michael Nick
    Texte et mise en scène : Sergio Longobardi
    Traduction : Collectif La langue du bourricot (Université Paris 8, Master T3L) / Céline Frigau Manning (coordinatrice), Paolo Bellomo, Lara Di Pippo, Marine Dugré, Ségolène Dupin, Pauline Garnier, Annarita Gaudiomonte, Romane Lafore, Luisa Lanni, Frédérique Longhi Antonelli, Joanne Marion, Caterina Orsenigo, Valentina Sanseverino, Paolo Taccardo (traducteurs).
     
    19h30 Clôture de la première journée
     
    Samedi 8 juin, 10h-13h
    Salle des Commissions, Bibliothèque nationale de France
     
    Modératrice : Céline Frigau Manning (Université Paris 8)
     
    10h. Célia Bense Ferreira Alves (Université Paris 8 - CNRS) : Translation de statuts. Le traducteur dans le processus de développement international de nouvelles pièces de théâtre
     
    Laetitia Dumont Lewi (Université Paris 10) : Traduction, droits d’auteur, mise en scène : l’affaire Dario Fo
     
    11h. Pause
     
    Modératrice : Claire Larsonneur (Université Paris 8)
     
    11h15. Seconde table ronde : La place institutionnelle et éditoriale des traducteurs de théâtre
    Nathalie Rivère de Carles (Université de Toulouse - Presses Universitaires du Mirail), Maître Yaël Halberthal (avocate au Barreau de Paris), Joël Huthwohl (directeur du département des Arts du Spectacle de la BnF), Huguette Hatem (actrice, traductrice, Université Paris 8).
     

    12h30. Discussion & synthèse des journées


    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page