Vous êtes ici : Accueil > Présentation
  • Présentation

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  •  

    Langue de la famille des langues afro-asiatiques, le berbère est attesté dès la haute Antiquité, contemporain notamment de l’étrusque, du ligure, du grec, du latin et de l’égyptien ; il a aujourd’hui autour de 30 millions de locuteurs répartis dans plusieurs pays du Nord-ouest africain (Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Egypte, Niger, Mali, Mauritanie, Burkina Fasso), sans compter une diaspora établie en Europe occidentale.

     

    La langue berbère se caractérise par son unité et sa diversité, et comme toute langue, en sociolinguistique, l’hétérogénéité étant la règle. Parmi les dialectes les plus importants de cet ensemble on peut citer le kabyle, en Algérie, le chleuh et le rifain, au Maroc, et le touareg qui se déploie sur des territoires sahariens et sahéliens couvrant plusieurs entités étatiques. Le berbère est reconnu comme langue nationale au Mali, Au Niger et en Algérie. En 2001, il est promu langue officielle au Maroc.

     

    Outre la mise en œuvre des approches transversales faisant appel à la linguistique, la littérature et les sciences sociales, l’une des finalités du cours est d’initier valablement l’étudiant autour des axes suivants :

     

    •  Acquisition des structures linguistiques ainsi que la variation sociale et régionale inhérente à l’usage.
    •  Phonétique et Phonologie,
    •  Notation usuelle, Catégories grammaticales,
    •  Structures élémentaires de l’énoncé.
    •  Etudes de texte (entités grammaticales, énoncés et discours).

     

    Au second semestre, le versant « Littérature, histoire et société » sera davantage révisé et approfondi. Il se décline suivant ces axes :

     

    •  Esquisse de l’histoire générale du nord de l’Afrique, de la haute Antiquité jusqu’à nos jours.
    •  Approche des sociétés berbérophones et maghrébines : famille et système de parenté, organisation sociale, système municipal ; structures traditionnelles de solidarité et structures étatiques actuelles.
    •  Histoire de la migration et de la diaspora.
    •  Culture et identité, dynamique culturelle en marche.

     

    Ces deux cours, qui peuvent être validés en EC de langue ou en EC libre, ciblent d’une manière générale des étudiants de l’Université de Paris 8 qui cherchent à être sensibilisés à une langue chamito-sémitique. Ils sont destinés, en particulier, à des étudiants des trois départements de l’université, celui des études arabes, celui de la Méditerranée – Monde maghrébin, et celui des études africaines.

     

    Mode de validation :

     

    1. Langue : 1/2 de la note finale : Examen final écrit (exercices syntaxiques et questions de cours).
    2. Civilisation : 1/2 de la note finale : Dossier thématique portant sur des aspects de la culture et de la littérature berbère.

     

    Indications bibliographiques :

     

    Tizi-Wwuccen : Méthode audio-visuelle de langue berbère (kabyle), Methode audio-visuelle de langue berbère (kabyle) – 1er niveau, Aselmed amezwaru n tmaziγt(taqbaylit), Aix-en Provence, Edisud, 1987, 173 p.

    Mouloud Mammeri, Tajerrumt n tmaziγt (Tantala taqbaylit) - Grammaire berbère (kabyle), Paris, Maspero, 1976, 118 p.

     

    Dernière mise à jour le 26/09/2016

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page