Vous êtes ici : Accueil > Etudes hébraïques
  • Présentation du département d’études hébraïques

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • La création du Département d’études hébraïques – en 1969 – répondait tout d’abord à un besoin de culture juive, dont les aspects universalistes, anciens et modernes, ont exercé et exercent un puissant attrait sur un nombre croissant d’étudiants régulièrement inscrits à l’Université.

     

    Notre enseignement s’efforce de répondre aux exigences de la société contemporaine, en s’alignant sur la modernité des programmes et des méthodes, tout en privilégiant les perspectives historiques, nécessaires pour mettre en relief les valeurs universelles de la pensée et de la langue hébraïques, sans lesquelles ces dernières demeureraient insaisissables. Tout en étant indissociable de la connaissance de l’histoire, de la langue et de la littérature anciennes l’enseignement de la culture hébraïque moderne et contemporaine donne aux étudiants la possibilité de se familiariser avec les derniers et plus intéressants courants de l’Israël contemporain. 

     

    Cette formation s’adresse tant aux étudiants français qu’étrangers, issus de formations diverses (lettres et langues ; histoire ; sciences humaines ; sciences politiques ; science de l’éducation ; sociologie ; anthropologie ; voire droit, économie, etc.). Les capacités d’accueil sont de 50 étudiants par Master, toutes spécialisations confondues.

     

    Ce parcours ouvre à un éventail de métiers où la connaissance de la culture moderne ou ancienne et de la langue hébraïque est nécessaire : métiers de la culture, de la communication, du journalisme, de la traduction, de l’interprétariat et de l’édition, consultance auprès d’organisme locaux et territoriaux, enseignement (en passant par les concours de l’enseignement en langues). Il ouvre également au Doctorat en Sciences humaines, en Études juives et hébraïques.

     

    Le Florilège du Nord de la France (Add. Ms. 11639, British Library), vers 1278, f° 117v : le roi David chantant les Psaumes
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page